Carnets de référencement à Lausanne

Positionnement et web marketing

Mème d'ailleurs
Référencement du chien qui
volait des empanadas

image Philippe Sapiains

Spécialiste en référencement à Lausanne

Où votre seo à Lausanne remarque qu'au cœur de la naissance d'un mème éphémère, si l'on laisse faire la nature, ce ne sont pas les médias web créateurs de la communication qui se retrouvent en tête du référencement google, mais très vite les sites de la même langue terminant en .com qui les citent, les plus puissants en termes d'audience déduite.

« Je suis le fils d'une grande chienne et d'un chien pas très grand »

Le lecteur curieux aura reconnu dans ce titre les premiers mots du classique Mémoires d'un chien écrits de sa propre patte (Juan Rafael Allende,1893). Certes, le roman n'est pas le premier à traiter d'une vie de chien, cependant l'auteur chilien traduisait à sa manière le rapport particulier qu'entretien l'imaginaire du pays avec les canidés. Plus près de nous, pour l'écrivain Oscar Contardo les chiliens voient dans le bâtard canin « une joyeuse métaphore d'eux-mêmes, (...) la trace d'une mélancolie qui parfois éclate en rires ou en rage ». Contardo cite encore le blog de David Byrne. Le musicien, en balade à vélo dans la capitale, note cette curieuse cohabitation. Les innombrables chiens de rue lui semblent « dociles », « beaucoup plus grands et gros que ceux qu'il avait pu voir en Inde ou Amérique centrale, ils n'attaquaient pas les passants, se tenaient tranquilles et au repos. Il a même vu un piéton s'approcher de l'un d'eux sans peur et le caresser. »

Le buzz

La foule trace des zig-zag quand les cabots roupillent. Orejón est l'un de ces chiens vagabonds de la place Videla d'Andacollo. Ce jour-là, on y tournait un reportage culinaire, les humains étaient fort nombreux et pourtant personne n'a vu le voleur d'empanadas, furtif comme un ninja. Il a fallu diffuser la scène à la tv pour que des yeux avertis le remarquent, la scène reprise par les réseaux sociaux provoquant alors un buzz comme le web en a le secret.

Un mème

La machine à mèmes était lancée. Désormais la toile propose Orejón comme président de la République du Chili. Peut-être dans un contexte baroque de forte corruption politique, quitte à choisir un voleur, autant prendre le plus sympathique.

Philippe Sapiains crée dans Facebook l'illustration citée en tête de cette article. Succès immédiat, l'image est reprise de jour en jour ( ceci dit en passant, c'est une très mauvaise idée de créer directement dans un réseau social - c'est se priver d'un juteux do-follow pour ses créations).

Très vite, son dessin est grossièrement plagié par une compagnie de téléphone internationale ; le twitt est effacé après le mini-scandàle qui s'ensuit :

plagiat de Philippe Sapiains

Vie de chien

Le magazine Time cite à l'instant Orejón aux Etat-Unis.
Lors de la naissance d'un mème, à moins d'une production soutenue de la source, le site perçu comme le plus populaire aura toujours raison pour le référencement des résultats de google. Entre autres, parce que d'un point de vue statistique le site que l'on aura déduit comme le plus autoritaire dans la catégorie aura en théorie le moins de chances de diffuser une fausse nouvelle.
Le chien voleur d'empanadas n'y fait pas d'exception. Devenu viral en quelques jours localement, il a suffit que de grands média terminant en .com du monde hispanique le reprennent pour que ces derniers se retrouvent premiers par moments dans les résultats Google locaux (version chilienne inclue) et internationaux. L'on sait la presse chilienne complaisante pour l'essentiel - pour autant ses concurrents ne sont pas mieux lotis. En termes d'information, le contenu est réduit en relation à la source (qu'ils ne citent pas toujours), leur avantage concernant l'audience et non la qualité du contenu. L'unique possibilité certaine pour la presse locale de les dépasser dans les résultats du référencement naturel étant d'avoir une production soutenue sur le sujet. Ils ne s'en privent pas, alors la lutte continue.
Par la suite, il est possible que le relais soit plutôt repris par wikipédia, si la page dédiée au mème est crée (dont la valeur estimable sera due aux citations de sources démontrables issues de critères humains et non de simulacres de pensée). Gageons que d'ici-là l'algorithme aura tout de même le mérite de trouver un maître à Orejón.

Billet précédent :
Qui est plus susceptible d'être la proie des foutaises et pourquoi ?

Un Audit seo ?

my image concept est spécialiste en référencement google à Lausanne, en Suisse et sur trois continents.

Partagez ce billet

Boutons sans traceurs

Twitter Facebook Google Plus Linkedin

my image concept référencement google
myimageconcept.ch
Référencement international et web marketing